Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Éditions des femmes - antoinette fouque

Ecrivain et théoricienne

Antoinette Fouque (Visitez le profil desfemmes.fr) ne se reconnait pas dans la notion du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir. La féminologie, l'écrivaine la détaille dans trois essais. Naturellement, l'auteure a pris part à divers livres collectifs et à de multiples débats. Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin à outrance, il revendique son attachement à la maternité.

Antoinette Fouque se met en retrait du Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle s'envole pour les USA au début des années 80. Le MLF, à cette époque sujet de querelles intestines, perd de l’influence. Le droit des femmes fut la principale lutte de sa vie. Une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour à l’initiative d’Antoinette Fouque à l'aube des années 90 à son retour des USA. C'est elle qui lance le MLF avec l'aide d'autres militantes.

Enseignement et psychanalyse : lesactes militants d'Antoinette Fouque

Dès 1972, Antoinette Fouque mène des débats sur la sexualité de la femme avec Luce Irigaray, psychanaliste féministe. La future militante suit les formations du fondateur du courant du lacanisme dans les années soixante. Le groupe de réflexion Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF, a été créé par cette femme. Antoinette Fouque a été enseignante après ses études supérieures en Lettres.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

Toujours dynamique aujourd’hui, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque appuye la gauche, qui relaie le combat pour les droits des femmes. L'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure lancée par la militante au moment des deux cents ans de la déclaration des droits de l’homme. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte dans le but d'endiguer la poussée de tous les extrémismes, car de nos jours, les droits des femmes sont toujours en danger. A Strasbourg, Antoinette Fouque assure la vice-présidence de la commission des droits de la femme.

Nos Sujets