Antoinette Fouque - Les éditions des femmes

Antoinette Fouque - Les éditions des femmes

Le Mouvement de libération des femmes a vu son nom déposé pour empêcher une récupération politique. Lorsqu'elle rentre des Etats-Unis, en 1989, Antoinette Fouque (antoinettefouque-desfemmes.com/) crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Epaulée par plusieurs militantes féministes, elle lance le Mouvement de Libération des Femmes.

Au moment du bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, Antoinette Fouque met en place l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie défend le concept de la parité. Antoinette Fouque est députée au parlement européen entre 1994 et 1999, elle s'était présentée sur la liste des Radicaux de gauche. A l'heure actuelle, les droits des femmes se trouvent encore menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie combat pour endiguer la poussée des extrémismes.

Une militante de tous les combats

Antoinette Fouque s'exprime au siège des Nations Unies et partout dans le monde pour défendre les droits des femmes. Pour la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. C'est ce qu'elle clame durant une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes dans le monde comme la Birmane Aung San Suu Kyi et la Kurde Leyla Zana. Elle décède en février 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes distinctions nationales.

Ecrivain et théoricienne

Antoinette Fouque n'était pas tout à fait en phase avec Simone de Beauvoir et ce qu'elle avance dans "Le deuxième sexe". La théoricienne présente une vraie détestation pour les "-isme", qui, d'après elle, font penser à une idéologie. Elle imagine dès lors le terme "féminologie". Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin à outrance, il revendique la maternité. Elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui raconte quarante siècles de création des femmes.

Elle lance sa propre société d'édition, Les Editions des femmes dès 1973. Les Librairies des femmes ouvrent à la même époque. En coudoyant les milieux littéraires,, Antoinette Fouque constate que les femmes ne tiennent qu'une place mineure dans le monde de l’édition. Grâce aux Editions des femmes, Antoinette Fouque promeut la création féminine.

En 1972, Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme avec Luce Irigaray, philosophe féministe. A la fin des années 60, la future militante fait la connaissance du fondateur du lacanisme. La jeune femme s'est d'abord lancée dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme universitaires Lettres. En parallèle à à l'enseignement, Antoinette Fouque se fait critique littéraire pour plusieurs sociétés d’édition et rédige des notes de lecture pour une troisième.

Les articles